jeudi 6 novembre 2008

Le "Festival de Cannes" de la biologie médicale

Cette semaine a lieu à Paris les JIB 2008 ou Journées Internationales de Biologie. C'est un peu le "Cannes" de la profession, le glamour en moins, bien que certains fournisseurs alignent sur leur stands de charmantes hôtesses qui n'auraient rien à envier aux starlettes cannoises. Elles peuvent vous expliquer, avec une coupe de champagne à la main et un envoûtant jeu de cils, les subtilités de la dilution des échantillons sur leurs automates. Mais là, je m'égare...En fait, la ressemblance se limite pour l'instant à l'impatience des confrères et et des consoeurs de voir deux "People" :
Aujourd'hui à 14h : Madame la Ministre Bachelot qui rencontre les biologistes et leur représentants pour la première fois depuis la présentation de la loi HPST au Conseil des Ministres.
Demain vendredi à 15h15 : M. Ballereau, auteur du fameux rapport éponyme qui a declenché le big-bang biologique, devrait débattre avec les professionnels.
A priori, comme la profession a plutôt de la retenue, il ne devrait pas y avoir de lancers de pipettes ou de tubes d'urines mais la tension risque d'être palpable dans l'amphithéâtre Goethe qui accueille ces réjouissances.
De plus dans un sens cynique du timing, le groupe Eurostaf vient de sortir une étude qui prédit la "consolidation inéluctable", et rien moins que ça, du secteur avec un scénario hollywoodien où jusqu'à 60% des laboratoires français sont susceptibles de disparaître (le parallèle avec le festival de Cannes commence à faire sens). Si vous avec un moral d'acier et que vous tenez absolument à lire le scénario, il vous faudra quand même débourser la modique somme de 1850 euros HT. Il n' y a donc que les Majors (comprendre les fonds d'investissement) qui pourront se payer et réaliser tranquillement, à leur guise, ce scénario catastrophe. A ce stade, la métaphore Festival-de-Cannesque tient vraiment la route.
C'était qui déja la palme d'Or cette année ?
GdM

2 commentaires:

florentino a dit…

Je ne sais plus si la palme d'or était :
entre les murs
voyage au bout de l'enfer
apocalypse now
padre padrone
le monde du silence
ces métaphores pourraient coller avec les JIB ?

Michel Florentino

GdM a dit…

Absolument et c'est ce qui fait la magie du cinéma !
Je vous propose aussi la palme de 2006 : "Le vent se lève" dont vous pourrez lire le synopsis sur le site du Festival (http://www.festival-cannes.com/fr/archives/2006/awardCompetition.html. Vous remplacez Irlandais par Biologistes et Anglais par Financiers.
"Le vent se lève" était aussi le titre prémonitoire de mon post en août dernier.
GdM