jeudi 13 novembre 2008

Réforme de la biologie médicale : Bruxelles met la pression.

Au cours des derniers rassemblement professionnels, que ceux soient les XIXèmes journées de l'Ordre des pharmaciens ou les JIB 2008, Mme Bachelot s'est exprimée sur l'ouverture à 100% du capital des laboratoires en indiquant qu'il s'agit de répondre à la mise en demeure par la Commission européenne en 2005 et que le "processus est arrivé à une phase irréversible". Elle a également rappelé qu'elle avait souhaité prendre les devants (en proposant des règles prudentielles dont certaines ont été indiquées dans le rapport Ballereau) afin que "l'ouverture du capital ne soit pas imposée de manière brutale". Une minorité de biologistes estiment que la position de la ministre est pragmatique et qu'elle souhaite ainsi éviter une dérégulation complète. Ainsi, son choix de l'ordonnance se justifierait par le souci d'éviter des amendements surprises susceptibles de dénaturer son projet.


La grande majorité des biologistes n'est pas de cet avis et notamment deux de leurs représentants majeurs : M. Parrot, président de l'Ordre des pharmaciens et M. Benoît, président du Syndicat des Biologistes. Ils sont opposés à cette ouverture complète du capital et le lui ont fait savoir au cours de ces rencontres (où, comme prévu, les biologistes sont restés très calmes - ce qui a été à l'origine d'un débat houleux au sein de la profession, ce calme a été considéré par les uns comme un lâche abandon, là où les autres y voyaient plutôt la preuve de professionnels dignes et adultes qui reçoivent poliment leur ministre de tutelle).


Ces prises de positions publiques, apparement inconciliables, auraient dû annoncer en fait le début des négociations pour la rédaction de l'ordonnance. L'enjeu étant bien sûr la mise en place des règles d'ouverture du capital et la définition des responsabilités médicale et sociale des biologistes dans leurs futurs labos. En un mot, les biologistes conserveraient-ils oui ou non, la maîtrise de leur outils de travail, ce qui a été le cas depuis 1975 !

Le timing est au stratège ce que l'arc est au soldat : une arme redoutable*.

C'est à cet instant précis que Bruxelle décide de s'en mêler et de peser d'un poids non négligeable dans ces négociations, puisque hier (12/11/08) et d'après l'agence de presse APM et le site Romandie News, des inspecteurs de l'UE ont perquisitionné les locaux de l'Ordre des pharmaciens "pour soupçon de pratique anti-concurrencielle".

Il reste à Bruxelles à détailler le cadre juridique exact de cette enquête mais elle serait peut-être liée à la plainte qu'a déposé LABCO, une "chaîne" de laboratoires (dont le site est difficilement accessible au moment de la rédaction des ces lignes), contre le Conseil de l'Ordre des pharmaciens. Le SDB a publié en mars 2008 une note qui détaille cette plainte.

Avec cette pression européenne sur le gouvernement, le dossier de la réforme devient de plus en plus complexe et la profession s'inquiète de voir ses marges de négociations s'amenuiser. Sans compter que le traitement rapide de cette information par les médias comme France-info risque de fausser l'appréciation du public (qui pourrait penser, à tort, que les labos s'entendent entre-eux pour fausser la concurrence !). La febrilité compréhensible des biologistes se ressent à travers les sites et forums spécialisés de la profession.

Ce serait une erreur de penser qu'il s'agit là de soubresauts d'un microcosme car si la biologie médicale bascule du côté obscur de la finance, nous aurions beaucoup à perdre notamment, la qualité des soins, des milliers d'emplois et la pérennité de notre système de financement de la santé. Je vous rappelle le site de l'intersyndicale , étouffé par le brouhaha médiatique, qui développe les arguments de la profession contre l'ouverture complète du capital des labos et la pétition à signer.

GdM

*Ce n'est pas de Sun Tzu ou alors je n'ai pas fait exprès.



4 commentaires:

sjbm a dit…

merci d'alimenter toujours aussi bien votre blog. Continuer!! je continue à piocher chez vous pour alimenter http://www.syndicat-des-jeunes-biologistes-medicaux.com/

GdM a dit…

@sjbm
Aucun problème, vous êtes libre de piocher à deux conditions : toujours citer la source (netétiquette oblige) et diffuser l'adresse du blog sur vos listes de diffusion.
Confraternellement

Anonyme a dit…

merci pour vos informations, les syndicats n'étant pas tres reactifs.
Je reste stupefait du pouvoir des inspecteurs européens eu egard au code de procedure penale sur les perquisitions...

GdM a dit…

Il y eu des informations à ce sujet sur le site du SDB. Apparemment, les inspercteurs européens étaient accompagnés de leurs homologue français (la répression des fraudes !). Une grande première pour les labos.